Mon expérience

La force du rituel

Depuis toujours nous utilisons des rituels. Ils ont cette capacité à renforcer nos croyances. Ils impriment dans la matière une décision prise. Sauf que, tant que ces rituels sont faits à partir de la matière, ils n’ont aucune puissance.

La présence des rituels

Pendant de longues années j’ai eu mes rituels, et encore aujourd’hui ils font partie de ma vie. Qu’il s’agisse de l’ordre de mes actions en me levant le matin, ou de la marque de mon thé, j’ai des rituels.

Dans la vie de tous les jours, nous avons donc tous des rituels. L’être humain aime cela.

Quand il s’agit de rituels liés à des pratiques spirituelles, nous leur associons vite une qualité magique. Ces rituels sont souvent présentés comme LA solution à tous nos problèmes. Vous voulez avoir plus d’argent? Brûlez une bougie! Vous voulez que votre voisin arrête de vous embêter, enterrez une lettre dans votre jardin etc…

Pendant longtemps j’ai utilisé ces rituels, puis j’ai arrêté parce que je voulais me reconnecter à ma réelle puissance que sont mes pensées.

Ma pratique des rituels

Après un séminaire auquel j’ai assisté il y a quelques jours, j’ai repris mes rituels.

Me voilà donc partie pour mes 100 affirmations quotidiennes, ma bougie matinale, mes actes chamaniques…

Le premier jour de ces rituels en lien avec l’abondance, j’ai reçu 200 euros complètement inattendus. Je n’en revenais pas et je me suis dit: “Mince! Ca marche!”

Sauf que depuis, plus rien…

Et je sais pourquoi!

Le seul rituel qui fonctionne

La première fois que j’ai effectué les rituels, je sortais d’une journée méditative, j’étais totalement connectée, je n’avais aucune résistance, je me sentais parfaitement bien.

J’ai effectué les rituels sans aucune attente. Je les faisais juste parce que la formation les proposait comme des outils à utiliser.

Les jours suivants par contre, après avoir reçu cette somme d’argent, j’ai effectué mes rituels “pour” avoir de l’argent. Je n’étais donc plus du tout connectée à mon essence, mais à la matière. Je suis “tombée dans le panneau” comme une bleue!

Ce n’est pas faute de le répéter à mes clients (!!!), la matière ne sera jamais différente des pensées que nous entretenons toute la journée!

Pratiquer en conscience

Ce qui importe n’est pas le rituel mais le coeur et l’énergie qui sont nôtres au moment du rituel. Ce rituel, quel qu’il soit, n’est là que pour “réaffirmer” une vibration déjà présente en nous au moment du rituel.

Je dis toujours qu’il ne sert à rien de faire du bourrage de crâne à son mental en faisant des affirmations positives quand on se sent mal. C’est quand nous nous sentons bien, qu’il faut foncer et pratiquer les rituels intensément parce qu’alors, le lien entre l’invisible et la matière étant extrêmement puissant, nos matérialisations prennent très vite forme.

Donc, par exemple, plutôt que de faire 100 affirmations d’affilée en étant vide, je choisis de les faire au fur et à mesure de la journée: 5 par ci, 5 par là, en conscience, c’est-à-dire en étant vraiment alignée pour prononcer chacun des mots de l’affirmation.

Le prochain pas

Me rappeler que le rituel est un outil. Sans la présence d’une croyance affirmée et claire en amont, il n’a aucune puissance.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *